L’organisation

L’Institut National de la Statistique, est un ‘établissement public sous la tutelle du ministà¨re du Plan. Il emploie … personnes r’éparties sur l’ensemble du territoire national. L’INS est, de manià¨re g’én’érale, appel’é à  rassembler et analyser, principalement pour le compte du gouvernement, les informations statistiques n’écessaires pour sa politique d’émographique, ‘économique et sociale, afin de s’adapter aux mutations rapides et profondes de l’environnement ‘économique et de la soci’ét’é congolaise.

 

Le Conseil scientifique

Le conseil scientifique a pour missiond’orienter, de superviser et d’impulser les activit’és statistiques à  l »échellenationale.

La direction g’én’érale situ’ée à  Kinshasa/Gombe

La direction g’én’érale d’éfinit et r’éalise des travaux statistiques et ‘économiques. Elle coordonne le service statistique public et gà¨re les moyens humains, financiers et informatiques de l’Institut. Elle est organis’ée par grands domaines : coordination et relations internationales, statistiques d’entreprises, statistiques d’émographiques et sociales, ‘études et synthà¨ses ‘économiques, diffusion et action provinciale.

Le charg’é de mission de l’INS : Prof Gr’égoire Kankwanda

Les Directions Techniques Centrales à  Kinshasa/ Limete

Les directions techniques centrales conà§oivent les m’éthodologies pouvant guider les directions techniques provinciales dans l’execution des diff’érents travaux; cons’équence de l’int’érêt d’harmonisation des taches et proc’édures lors des collectes et traitements des donn’ées.

Les Directions Techniques Provinciales

Les directions techniques provinciales participent à  toutes les missions de l’INS : elles sont à  la fois des ‘échelons de collecte de l’information et des services d »études et de diffusion de l’information statistique ‘économique et sociale à  l »échelon de la province. Elles occupent une position privil’égi’ée pour collecter et traiter les donn’ées locales mais aussi pour appr’éhender les besoins des acteurs locaux et les satisfaire. Leurs principaux interlocuteurs sont les services d’éconcentr’és de l’à‰tat en province et les collectivit’és territoriales.