LANCEMENT DU RECENSEMENT GENERAL DES ENTEPRISES EN RD CONGO

Le ministre d’Etat en charge Plan, Modeste Bahati Lukwebo a lancé ce lundi 4 février 2019, le deuxième Recensement Général des Entreprises (RGE).

Le Recensement Général des Entreprises se définit comme une opération statistique qui consiste à faire un dénombrement exhaustif des unités économiques opérant sur l’ensemble du territoire national.

Cette opération qui va se dérouler 12 mois durant sur l’ensemble du pays sera pilotée par l’Institut national de la statistique (INS). Coût d’investissement : environ 14 millions de dollars américains du gouvernement congolais avec l’appui de la Banque mondiale. Pour le Gouvernement, a indiqué le ministre : « Rien ne peut remplacer l’information statistique qui a pour vocation principale d’assurer la formulation, l’orientation, le suivi et l’évaluation des politiques publiques ainsi que la prise des décisions idoines. ».

Résultats attendus :

Le Directeur Général de l’Institut National de la Statistique, Roger SHULUNGU RUNIKA  a dressé une liste des résultats attendus par le Gouvernement. Il s’agit de  disposer d’un répertoire national des entreprises à jour ; d’une répartition des entreprises par branches d’activité et suivant la taille; d’un potentiel productif des différentes provinces du pays;  d’un système d’information géographique (SIG) des entreprises; des données nécessaires pour l’affinement des comptes nationaux et des indicateurs conjoncturels.P

En effet, ce RGE se réalisera de porte à porte, d’un établissement à un autre, par interview directe, auprès des responsables ou de leurs répondants. 3016 agents recenseurs constituant le personnel de terrain, 607 chefs d’équipe, 135 contrôleurs et 83 superviseurs seront mis en œuvre pour la collecte des informations.

D’après le Directeur Technique du RGE, Félix Mpaka Ebun’be, tous les agents porteront une tenue identifiable avec notamment la mention RGE sur le T-Shirt, le képi et le gilet. Et ils seront munis des Tablettes, des GPS et des questionnaires-papiers.

« Tous les établissements ayant un local fixe et exerçant une activité économique. Mais aussi ceux dont la nature de l’activité les amène à ne pas exercer nécessairement dans des locaux fixes, tels que: les établissements de fabrication et de vente de briques ; les vulcanisateurs (Quado), les unités de lavage de véhicules automobiles ; la culture et la vente de fleurs ; les ajusteurs, les menuisiers, … sont concernés par le RGE. Il y a également les écoles privées, les écoles confessionnelles conventionnées, les établissements de soins de santé privés et les conventionnés et les pharmacies », a – t – il indiqué.P

Il convient de rappeler que la RDC manque d’informations statistiques fiables, récentes et à couverture nationale sur les entreprises. Le dernier recensement des entreprises réalisé dans le pays de 1982. Il n’a concerné que les entreprises de production des Biens employant au moins cinq personnes, rémunérées ou non. Des entreprises de production des services n’avaient pas été touchées par l’opération.

Articles Similaires