Bienvenue sur le site de l'INS

 

INDICE DES PRIX A LA CONSOMMATION DES MENAGES 

 

 
 

Télécharger INDICE KINSHASA

Télécharger INDICE NATIONAL

 

L’Institut National de la Statistique prêt pour recenser les unités de production en RD Congo

Combien d’entreprises avons-nous en RD Congo ? Qui les gère ? Dans quelles catégories peut-on les placer ?

A toutes ces questions, il faut trouver des réponses aujourd’hui. Un recensement des unités économiques est la seule alternative en vue de mettre à jour des statistiques fiables. 

L’atelier visant la validation des documents techniques en vue de ce Recensement Général des Entreprise (RGE) avec l’appui de la Banque Mondiale, à travers le Projet catalytique de Renforcement des Capacités de l’Institut National de la Statistique (PRINS)  a débuté ce lundi 13 juin 2016 au Centre Catholique Kola, près de la Ville de Mbanza  Ngungu, dans la Province du Kongo Central.

Dans son mot d’ouverture, le Directeur Général Adjoint de l’INS, M. Prosper JUMA WITHA KIKUNI a expliqué aux participants l’importance des statistiques en s’appuyant sur la citation de R.JOLIVET. 

« Permettez-moi de commencer mon propos par une citation d’un célèbre écrivain français Roger Jolivet qui dit, je cite :’’Dans le monde moderne, l’homme d’action qu’il s’agisse d’un homme d’Etat ou de dirigeant d’une Entreprise, l’un comme l’autre ayant à définir une politique et à en suivre les effets, a besoin d’être informé de façon précise et permanente tout comme il est indispensable au pilote d’un avion de disposer d’un ensemble d’instruments de mesure  se regroupant sur un tableau de bord qu’il a constamment sous ses yeux et qui lui permet de guider son appareil avec sûreté’’. » Fin de citation

L’INS se dote d’un nouveau projet dénommé « PARBDS »

PARBDS, Projet d’Appui au Recensement Général de la Population et au Renforcement  des Bases de Données Sociales, lancé ce 5 avril 2016 au Grand Hôtel de Kinshasa par M. Franklin TSHAMALA MANYIKU, Vice-Ministre au Plan et Révolution de la Modernité, en présence des cadres et agents des ministères du Plan, de l’EPSP, de la santé, du Travail et de l’Emploi,….et d’autres projets  de l’Institut National de la Statistique.

Le Vice-Ministre  a salué le concours du Gouvernement et des bailleurs des fonds de la RD Congo, en occurrence, la BAD, (Banque Africaine de Développement).

Cet appui, a indiqué le Vice-Ministre, permettra à notre pays de consolider les efforts en vue de disposer de statistiques fiables et de qualité conformément aux exigences du Document de la Stratégie Nationale de Développement de la  Statistique.

Prenant la parole pour la circonstance, M. Roger SHULUNGU RUNIKA, Directeur  Général ai de l’INS, a résumé les objectifs de lancement de ce projet en ces termes : promouvoir la visibilité des différentes activités menées et à réaliser à l’intention des parties prenantes ; informer à ces parties l’état d’avancement des activités du Deuxième Recensement Général de la Population et de l’Habitat, RGPH 2 et de renforcer la compréhension de ces parties prenantes de l’ensemble  des volets  du projet ;recueillir des remarques et suggestions des diverses parties prenantes et enfin, se doter des outils efficaces solides pour la gestion efficace du projet.

Au terme de ce projet, les parties prenantes représentent tous les Ministères du Genre, de l’Enseignement Primaire Secondaire et Professionnel, du Travail, de la Santé, de l’Emploi,…

La durée du projet est de trois ans pour un montant global d’environ 23 millions de dollars ; le Gouvernement Congolais  ayant assuré la contrepartie exigée pour la réalisation de ce Projet de la BAD dont l’Institut National de la Statistique  en sera l’organe d’exécution. Ce projet sera clôturé en juin 2018.

Le Représentant de la Résident de la Banque Africaine de Africaine de Développement (BAD) en RD Congo, M. Sylvain MALIKO expliqué à toutes les parties que le « projet s’inscrit dans la logique de renforcement de l’outil statistique et des capacités opérationnelles des structures de production  et d’analyse de la statistique, avec point de concentration, le recensement général de la population et de l’habitat. Il vient soutenir les actions des autres acteurs du domaine, au premier rang desquels, le Ministère du Plan et de Suivi de la Mise en œuvre de la Modernité».

ANNUAIRE STATISTIQUE 2014

La présente édition de l’Annuaire statistique 2014 de la République démocratique du Congo (RDC), la sixième réalisée par l’Institut National de la Statistique (INS) fait suite à celle de 1995. Il regroupe, en un seul volume, les statistiques démographiques, politiques, économiques et sociales de la RDC pour la période 1995-2014. Ce précieux document constitue un vademecum à l’usage des politiques, des chercheurs et toutes autres catégories d’utilisateurs. 

L’Annuaire statistique 2014 renferme plus de 500 indicateurs. Il s’articule autour de trois parties. La première donne un aperçu général de la RDC. La deuxième partie est consacrée aux statistiques démographiques et sociales. Les statistiques économiques sont décrites dans la troisième partie.    

L’Annuaire statistique 2014, dont la production a démarré le 24 avril 2014 avec l’adoption de la structure de base, est le fruit d’un effort collectif que nous voulons ici honorer. A ce titre, l’INS exprime sa gratitude à tous les points focaux et différentes structures nationales qui ont contribué à son élaboration. Que le PNUD pour son appui technique et financier et tous les PTFs pour leurs implications multiples, commentaires et suggestions pertinentes trouvent également ici l’expression de nos remerciements  

 

Télécharger l'annuaire statistique

 

Pourquoi une enquête QUIBB 

Les Objectifs du Millénaire pour le Développement, OMD en sigle, adoptés par les Nations Unies en 1990 connaitront leur échéance en 2015 et devront donc faire l’objet d’une évaluation finale pour constater les progrès réalisés vers l’atteinte de ces objectifs aussi bien aux niveaux nationaux et régionaux que mondial.

La République Démocratique du Congo, en tant que l’un des Etats signataires de la Déclaration du Millénaire pour le Développement, a déjà produit trois rapports nationaux de suivi-évaluation pour les années 2005, 2010 et 2012. 
Le dernier rapport 2015 doit être produit cette année pour alimenter le rapport détaillé final mondial de septembre 2015 du Secrétaire Général des Nations Unies.
Les données statistiques relatives aux indicateurs des OMD proviennent plus des enquêtes MICS, 1-2-3 et EDS que des sources administratives. Ces enquêtes exigent beaucoup de temps de préparation et des moyens financiers importants.
Les résultats du RGPH2 bien que exhaustifs ne pourront pas être disponibles avant l’échéance des OMD en 2015. 
Pour pallier aux différentes contraintes dégagées ci-dessus, il est envisagé d’organiser, au premier semestre 2015, une enquête légère de type QUIBB pour disposer des statistiques nécessaires au suivi des OMD. 
Ainsi, l’INS appuyé par l’Unité des Politiques et Stratégies (UPS) du Bureau PNUD en RDC a mis au point une méthodologie consensuelle et harmonisée de collecte des données pour le suivi des progrès vers l’atteinte des OMD. Il a élaboré un document projet qui a été utilisé pour le plaidoyer en vue de la mobilisation des ressources et de guide des opérations pour la réalisation de cette enquête en 2015. Il convient de signaler que cette enquête est une activité prévue dans le PAP du DSCRP 2 et dans la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS 2013-2017).